Retour au sommaire Localisation Itinéraires Géologie Écologie Photographies
Partagez sur Twitter Partagez sur Facebook Partagez par email

 

Lac Laramon (2359m)

Briançonnais

Hautes-Alpes

 

Latitude  45° 02' 55'' N
Longitude 6° 33' 21'' E
Altitude 2 359 m

Agrandir la carte IGN d’après le site GÉOPORTAIL https://www.geoportail.gouv.fr

 

 

Itinéraires d'accès au lac

PROMENADE FAMILIALE, COURTE ET FACILEMENT ACCESSIBLE AVEC DES ENFANTS

      Le lac Laramon (2 359 m) se situe dans la vallée de la Clarée, au-dessus de Fontcouverte (1 857 m) (Briançonnais, Hautes-Alpes) (carte n°1). Il est facilement accessible avec des enfants.

      L'accès en voiture peut se faire en passant par Névache (carte n°2) (D 301T) et en suivant la route sur environ 6 kilomètres jusqu'au parking de Fontcouverte (1 857 m) (accès routier n°1).

      On peut se rendre en voiture au parking de Fontcouverte depuis Briançon (accès routier n°2), Gap (accès routier n°3) ou Grenoble (accès routier n°4), par exemple. (ATTENTION : circulation réglementée pour les véhicules à moteur, dans la haute vallée de la Clarée, à partir de Névache, en période estivale. [En savoir plus]).

      Voici les itinéraires de randonnée :

  N°1 d’après le site participatif Altituderando www.altituderando.com, Copyright ©

  N°2 d’après le site communautaire Bivouak.net www.bivouak.net, Copyright ©

  N°3 d’après le site La Provence en photos - Photos des Alpes, de la Méditerranée et de la Côte d'Azur - Tourisme en Provence et en région PACA www.photos-provence.fr, Copyright ©

  N°4 d’après le site perso www.oduch.fr de Christine et Olivier DUCHEMIN, Copyright ©

 

  Contexte géologique du lac

      Le lac Laramon (2 359 m), comme le lac du Serpent (2 448 m), doit son origine à un surcreusement glaciaire"Le creusement érosif dû à la glace laisse une cavité plus profonde que s’il avait été causé par de l’eau liquide : c'est la raison pour laquelle on parle de surcreusement." dans les grès"Le grès est une roche sédimentaire détritique, issue de l’agrégation et de la cimentation (ou diagenèse) de grains de sable composés de silice (quartz)." étanches du Houiller"Houiller = Carbonifère.
Lorsqu'on parle du Houiller (avec un H majuscule), on parle de roches charbonneuses du Carbonifère (-359 à -299 millions d'années)."
de la nappe du Briançonnais. (Le creusement érosif dû à la glace laisse une cavité plus profonde [on parle de surcreusement] que s’il avait été causé par de l’eau liquide).
Ces roches imperméables ont renforcé le colmatage de la cuvette de chacun des lacs.

      Le Houiller"Houiller = Carbonifère.
Lorsqu'on parle du Houiller (avec un H majuscule), on parle de roches charbonneuses du Carbonifère (-359 à -299 millions d'années)."
date de la fin du Paléozoïque"Du grec « palaiós », « ancien » et « zôế », « vie », le Paléozoïque, littéralement « vie ancienne » (entre -541 et -252 Ma), anciennement nommé Ère Primaire, est l’Ère où les entités du Vivants se diversifient…", anciennement nommé Ère Primaire, il y a plus de 300 millions d'années (Carbonifère"Du latin « carbo, carbonis », « charbon », et « fero », « porter », le Carbonifère (entre -359 et -299 Ma) est une Période du Paléozoïque ou Ère Primaire qui doit son nom aux vastes dépôts de charbon qu’il a laissés, notamment en Europe de l'Ouest." [entre -359 et -299 millions d'années]), lorsque le paysage était constitué de fleuves, de rivières, de marécages et de forêts avec une abondante végétation. C’est dans ce contexte qu’une véritable purée végétale s’est accumulée au fond de lagunes. Elle a été rapidement recouverte de sédiments argileux imperméables à l’air (et donc au dioxygène O2). De telles conditions d’enfouissement ont permis la mise en place de réactions chimiques et biochimiques lentes, se traduisant essentiellement par la compaction, la déshydratation et la fermentation des débris végétaux accumulés. Ceux-ci se sont peu à peu transformés en houille.
 

  N°1 d’après le site GEOL-ALP www.geol-alp.com de Maurice GIDON, Copyright ©

  N°2 d’après le site GEOL-ALP www.geol-alp.com de Maurice GIDON, Copyright ©

  N°3 BOURGIN André (1948).
Lacs d'altitude des Alpes françaises. In: Revue de géographie alpine. 1948, Tome 36 N°1. pp. 161-167.

d'après le site Persée : Portail de revues en sciences humaines et sociales www.persee.fr, Copyright ©

 

  Contexte écologique du lac

      Logé sur le versant en rive gauche de la vallée de la Clarée, au NORD-OUEST du village de Névache, dans le NORD du département des Hautes-Alpes, le site naturel qui héberge le lac Laramon (2 359 m), est situé dans la zone biogéographique intra-alpine, à la transition entre Alpes du NORD et Alpes du SUD.

      La souche partiellement ennoyée et le tronc couché d’un grand arbre ont été trouvés à une altitude de 2 359 m, sur le talus d’érosion d’une pelouse ceinturant le lac glaciaire de Laramon. Une datation 14C de la partie externe de la souche a donné un âge de 830 ± 30 BP (Before Present, noté BP dans la nomenclature de datation internationale, AVANT LE PRÉSENT, c'est-à-dire avant le 1er janvier 1950) (soit 1 160 – 1 260 ans après l'Ère Commune), situant la vie de l’arbre vers la fin de l’époque médiévale. Le bois est parfaitement conservé. Sa structure, très simple, est celle d’un résineux; des canaux résinifères suggèrent qu’il pourrait s’agir d’un pin ou d’un mélèze, espèces dont de vieux individus de taille et morphologie comparables s’observent dans la région jusqu’à une altitude de 2 000 m. Il est probable qu’à l’époque médiévale, des conditions climatiques plutôt clémentes permettaient à de tels arbres de vivre plus haut. La souche se trouve actuellement les «pieds dans l’eau» indiquant un creusement du lac après l’époque médiévale. Les auteurs de l'étude (1) suggèrent que ce creusement se serait produit lors du Petit Âge Glaciaire (2), qu’ont connu l’Europe et l’Amérique du Nord, de 1303 à 1860, époque à laquelle se seraient mis en place les derniers dépôts glaciaires. (1)
 

  N°1 Denis THIÉBLEMONT, Jean-Luc CHARTON, Christine FLEHOC, Jérémie MELLETON et Véronique THIÉBLEMONT (2014)
Un conifère fossile d’âge médiéval (1160‑1260 Cal. AD) au bord du Lac Laramon, altitude 2 359 m (Vallée de la Clarée, Briançonnais, Hautes-Alpes)
Quaternaire Revue de l'Association française pour l'étude du Quaternaire
Volume 25 | Numéro 1 | p. 45-48
Téléchargeable depuis ici

  N°2 LAVIGNE F and al. (2013)
Source of the great A.D. 1257 mystery eruption unveiled, Samalas volcano, Rinjani Volcanic Complex, Indonesia

PNAS | October 15, 2013 | vol. 110 | no. 42 | pp. 16742–16747

 

 

Photo n°202107146_FH
Lac Laramon (2359m) (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation

Lac Laramon (2359m).
Vue direction OUEST-SUD-OUEST sur :

- la Crête du Queyrellin, vers le centre,
- la Tête de la Cassille (3069m), sur la droite au fond,
- la Pointe des Cerces (3098m), à droite.

(Les noms s'affichent au survol de l'image par le curseur de la souris)

Photo n°202107145
Lac Laramon (2359m) (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation

Lac Laramon (2359m).
Vue direction NORD-NORD-OUEST sur l’Aiguille Noire (2869m), à gauche au fond.

(Les noms s'affichent au survol de l'image par le curseur de la souris)

Photo n°202107152
Lac Laramon (2359m) (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation

Lac Laramon (2359m).
Vue direction EST.

Photo n°202107144
Lac Laramon (2359m) (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation

Lac Laramon (2359m).
Vue direction OUEST-SUD-OUEST sur :

- la Montagne des Agneaux (3664m), sur la gauche au fond,
- la Barre des Écrins (4102m), au centre gauche au fond,
- la Crête du Queyrellin, sur la droite,
- la Tête de la Cassille (3069m), à droite derrière.

(Les noms s'affichent au survol de l'image par le curseur de la souris)

Photo n°202107148
Lac Laramon (2359m) (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation

Lac Laramon (2359m).
Vue direction OUEST-SUD-OUEST sur :

- la Montagne des Agneaux (3664m), au centre au fond,
- la Barre des Écrins (4102m), au centre droit au fond,
- la Crête du Queyrellin, à droite.

(Les noms s'affichent au survol de l'image par le curseur de la souris)

Photo n°202107147
Lac Laramon (2359m) (Briançonnais, Hautes-Alpes)
Cliché Dominique SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation

Lac Laramon (2359m).
Vue direction SUD-SUD-OUEST sur :

- la Montagne des Agneaux (3664m), au centre au fond,
- la Barre des Écrins (4102m), au centre droit au fond,
- la Crête du Queyrellin, à droite.

(Les noms s'affichent au survol de l'image par le curseur de la souris)

 

Haut de page Retour au sommaire Pêche Autres lacs du Briançonnais Autres lacs des Hautes-Alpes