Retour au sommaire Localisation Itinéraires Écologie Qu'est-ce qu'une tourbière ? Photographies
Partagez sur Twitter Partagez sur Facebook Partagez par email

 

Lac Luitel (1250m)

Chaîne de Belledonne

Isère

 

Latitude  45° 05' 26'' N
Longitude 5° 50' 55'' E
Altitude 1 250 m

 

Agrandir la carte IGN d’après le site GÉOPORTAIL https://www.geoportail.gouv.fr



  Itinéraires d'accès au lac

DIRECTEMENT ACCESSIBLE EN VOITURE, POUR UNE PROMENADE FAMILIALE DANS UNE RÉSERVE NATURELLE

      Le lac Luitel (lac-tourbière) (1 250 m) se situe dans la Chaîne de Belledonne au SUD-OUEST de Chamrousse (Isère). La réserve du lac Luitel est accessible directement en voiture.

      L'accès se fait par la route départementale 111 en direction de Chamrousse, depuis Grenoble (accès routier n°1). Ou bien depuis Chamrousse (accès routier n°2) ou Séchilienne (accès routier n°3), par exemple.

      Cette réserve, créée en 1961, pour protéger les tourbières et la flore originale du pourtour du lac, est aménagée de sentiers et de caillebottis en bois... (lire la suite) (1).
 

  N°1 d’après le site Isère Tourisme | Vacances et séjours dans les Alpes www.isere-tourisme.com, Copyright ©

  N°2 d’après le site communautaire Bivouak.net www.bivouak.net, Copyright ©

 

  Contexte écologique du lac Luitel

      La tourbière du lac Luitel (1 250 m) a commencé à se former dans une dépression laissée par le glacier de la Romanche, à la fin de la dernière glaciation (Würm"Pour la partie alpine et aux alentours du 45ème parallèle, la dernière glaciation (Würm) débute voici 70 000 ans et s’achève il y a 20 000 ans."), voici plus de 12 000 ans. Elle s'étend aujourd'hui sur une superficie d'environ 14 ha. Il s'agit d'une tourbière ombrotrophe"Du grec ombros, « eau, orage » et trophê, « nourriture, croissance », une tourbière ombrotrophe est une tourbière alimentée en eau et en sels minéraux uniquement par les eaux météoriques (pluie, neige…) et les vents.", c'est à dire d'une tourbière alimentée en eau et en sels minéraux uniquement par les eaux météoriques (pluie, neige…) et les vents. Le lac-tourbière, d'une superficie d'environ 2 ha et d'une profondeur de 7 m (7), occupe un replat sur une dalle d'amphibolites"Du grec « amphibolos », « équivoque, incertain », en raison de leurs ressemblances à d'autres minéraux (Amphibolifère, Amphiboloïde), une amphibolite est une roche métamorphique riche en amphibole, minéral vert sombre, qui, dans les Alpes, semble provenir d'anciennes roches ou cendres volcaniques." (5). Il constitue un écosystème"Un écosystème est l'ensemble formé par les facteurs physico-chimiques (abiotiques) et la communauté des espèces (facteurs biotiques) d'une aire donnée." particulier et très fragile, exceptionnel par sa végétation et son milieu atypique (type de milieu scandinave acide et humide). Il est protégé par la création, en 1961, de la première Réserve Naturelle Nationale. Cet espace naturel, actuellement géré par l’ONF, est parcouru de sentiers et de caillebotis permettant de découvrir le site.

      Comme l’eau est très acide, la matière organique se décompose mal et reste longtemps en suspension, conférant ainsi sa couleur noire au lac-tourbière. Lorsque cette matière mal décomposée finit par atteindre le fond du lac, elle s'accumule et forme la tourbe"Du germanique turba « touffe d’herbe », la tourbe (Torf en allemand) est une roche sédimentaire datant de l’époque Quaternaire ou actuelle. Spongieuse et légère (densité <1), cette roche carbonée (60% de carbone) laisse toujours apparaître des débris végétaux reconnaissables." (voir la page sur les tourbières).

      Le lac-tourbière du Luitel est constitué de radeaux (tremblants"Zone de pelouse flottante composée de radeaux végétaux flottant à la surface de l'eau, les tremblants se forment en colonisant les étangs ou les mares qu'ils recouvrent parfois intégralement. Cet habitat se caractérise toujours par la nature instable et vacillante du substrat, tremblant sous le pied, d'où son nom. Le tapis flottant est également formé par des entrelacs de rhizomes où croissent Sphaignes et Cypéracées.") de sphaignes"Les sphaignes (Sphagnum) sont des Bryophytes apparentées aux Mousses, qui forment des tourbières.", flottants ou posés sur le fond de la cuvette lacustre.
Se trouvent aussi sur ces radeaux :
- la Scheuzérie des marais (Scheuchzeria palustris L.),
- la Laîche des bourbiers (Carex limosa L.),
- le Rossolis à feuilles rondes (Drosera rotundifolia L.),
- le Lycopode inondé (Lycopodiella inundata),
- la Canneberge (Vaccinium oxycoccos L.).

      L'écosystème comprend aussi : (7)
- des mégaphorbiaies"Une mégaphorbiaie (du grec mega, grand et phorbē, paturage) est une formation végétale luxuriante, constituée de grandes herbes, de 1,5 m à plus de 2 m de hauteur, se développant sur des sols riches, frais, non-acides et humides." en périphérie,
- un secteur de tourbière semi-bombé plus évolué et boisé en pins à crochets (Pinus uncinata), à une altitude exceptionnellement basse pour l'espèce (station abyssale"Une station abyssale est une station de basse altitude ayant un climat local nettement plus froid que le climat régional, et permettant de ce fait la survie d’espèces de montagne en dehors de leur aire normale."),
- une pessière"Forêt d'Épicéas." à Bouleau pubescent (Betula pubescens) de ceinture,
- un bas-marais"Partie la plus basse d'un marais." acide,
- une pelouse-lande à molinie (Molinia caerulea), jonc (Juncus) et callune (Calluna vulgaris).

      Le site abrite également :
- près de 220 espèces d'Algues"Les Algues forment un groupe hétérogène d'organismes unicellulaires, qui comme les Végétaux, effectuent la photosynthèse." de la famille des Desmidiées (BAIER, 1952), dont certaines étaient uniques en France au moment du recensement,
- près de 20 espèces de Libellules, ce qui est inhabituel pour cette altitude. (
6)

      La proximité de la D 111 route favorise malheureusement la contamination du site par les eaux de ruissellement, bien que des précautions aient été prises en limitant le salage hivernal (6).
En effet, en 2006, 4 tonnes de sel par an se déversaient encore dans le lac-tourbière, dont le quart se fixait chaque année à la tourbe de ce lac. On observait ainsi la disparition du plancton animal (zooplancton"Du grec zỗion « animal » et « planktos », « errant », le plancton est un regroupement d’organismes, le plus souvent microscopiques, qui dérivent passivement ou nagent faiblement près de la surface des eaux douces, saumâtres ou salées.") et de certaines microalgues, tandis que le pH"Le potentiel hydrogène, noté pH, mesure l’activité des protons (H+) et des ions oxoniums (H3O+ et apparentés) en solution, sur une échelle logarithmique allant de 1 à 14.
- pH = -log[H+]
- pH < 7 : acide
- pH = 7 : neutre
- pH > 7 : basique (alcalin)
- pH = 4 est 10 fois plus acide que pH = 5
- pH = 9 est 10 fois plus basique (alcalin) que pH = 8"
de l'eau approchait 7,5 pour une tourbière de type acide ! (7)

      Inventaire de la faune et de la flore: INPN
 

  Qu'est-ce qu'une tourbière ?

  N°1 d’après le site WIKIPÉDIA http://fr.wikipedia.org, Copyright ©

  N°2 d’après le site RÉSERVES NATURELLES DE FRANCE http://www.reserves-naturelles.org, Copyright ©

  N°3 d’après le site Conservatoire d'espaces naturels Rhône-Alpes http://www.cen-rhonealpes.fr, Copyright ©

  N°4 d’après le site Système d'information du développement durable et de l'environnement http://www.side.developpement-durable.gouv.fr, Copyright ©

  N°5 d’après le site GEOL-ALP www.geol-alp.com de Maurice GIDON, Copyright ©

  N°6 d’après le site INPN - Inventaire National du Patrimoine Naturel inpn.mnhn.fr, Copyright ©

  N°7 MANNEVILLE Olivier et coll (2006)
« Le monde des tourbières et des marais - France, Suisse, Belgique, Luxembourg »
Éditions Delachaux et Niestlé

 

 

Photo n°201806006
Lac Luitel (1250m) (Belledonne, Isère)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac-tourbière Luitel (1250m).
Vue direction EST.

Photo n°201806007
Lac Luitel (1250m) (Belledonne, Isère)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac-tourbière Luitel (1250m).
Vue direction EST.

Photo n°201806004_prime
Lac Luitel (1250m) (Belledonne, Isère)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac-tourbière Luitel (1250m).
Vue direction EST.

Photo n°201806003_seconde
Lac Luitel (1250m) (Belledonne, Isère)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Lac-tourbière Luitel (1250m).
Vue direction NORD.

Photo n°201806005
Lac Luitel (1250m) (Belledonne, Isère)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Accueil de la Réserve Naturelle du Lac-tourbière Luitel (1250m).
Exposition et visites en période estivale.

Photo n°20090809
Droséra à feuilles rondes (Drosera rotundifolia)
Cliché Serge SOYEZ
Copyright Reproduction interdite sans autorisation
Feuille de Droséra à feuilles rondes
(Drosera rotundifolia)

 

Haut de page Retour au sommaire Qu'est-ce qu'une tourbière ? Autres lacs de la Chaîne de Belledonne Autres lacs de l'Isère